Alteas – Cultur’Alt : Guignol Guérin

Alteas : Guignol, c’est du sérieux !

À Bordeaux, la famille Guérin est la plus ancienne famille de marionnettistes-guignolistes encore en activité en France. Elle tient le flambeau depuis 1853, date à laquelle elle a installé son premier castelet, allée de Tourny, face au Grand Théâtre. Au total six générations de marionnettistes se sont depuis transmis cet amour des marionnettes de père en fils. Et même de père en fille avec Jade et Nora, respectivement âgées de 6 et 4 ans. Les petites filles de Philippe Guérin, l’actuel propriétaire du théâtre, ont en effet déjà fait leur spectacle de marionnettes devant leurs camarades d’école.
Comme leurs aïeux auparavant, elles ont un vrai respect pour ces marionnettes qui pour certaines d’entre elles ont plus de deux siècles. Marionnettes à gaine ou à fils, celles-ci représentent de nombreux personnages ; marquis, médecins, avocats, épouses ou enfants. Sans oublier Guignol, la star des marionnettes, « un zorro des temps modernes, un redresseur de torts contre l’injustice » selon Philippe Guérin. Fondé par Etienne-Paul-Jean Guérin dans la pure tradition lyonnaise, le théâtre de marionnettes Guérin reprend le répertoire du lyonnais Laurent Mourguet. Ce dernier créa le personnage de Guignol en 1808, mais dans une version revue et corrigée des versions écrites par des notables Lyonnais.

La suite de l’article à retrouver dans « Autrement dit » n°4 !