fbpx

Décennale : finies les déclarations de chiffres d’affaires

Découvrez l’intégralité de l’interview de Christian François – Architecte

Alteas a mené son enquête auprès des architectes de la région pour comprendre leurs besoins et vous accompagner au mieux. Voici le retour d’expérience de Christian François à Cenon.

1- Pouvez-vous me présenter votre entreprise ? Votre rôle ? Votre équipe ?
J’ai créé mon cabinet en 1999, et, dans un premier temps œuvré seul en tant qu’architecte. Nous sommes aujourd’hui une équipe de six personnes, dont deux architectes et quatre collaborateurs d’architectes. Notre cabinet est spécialisé dans le logement collectif destiné au marché privé. Nous répondons également à des offres pour le compte de bailleurs et participons à des concours organisés par des bailleurs sociaux.

2- Quel recours avez-vous pour protéger votre entreprise ? Pouvez-vous me parler plus spécialement des assurances contractées auprès d’Alteas ?
Lorsque j’ai démarré mon activité, à l’issue de mon diplôme, seule la Mutuelle des Architectes Français acceptait de me prendre en charge étant donné que j’étais « jeune architecte ». C’est d’ailleurs toujours le cas pour les jeunes diplômés. Je suis resté affilié à la Mutuelle des Architectes Français environ 18 ans car je n’avais aucunement connaissance de la possibilité de contracter mes assurances via un autre organisme. C’est de la non-information totale et 90% des architectes imaginent qu’ils sont contraints d’y adhérer puisqu’elle propose des services uniquement dédiés à leur métier. Dès lors que j’ai perçu l’information, j’ai mis fin à mes contrats. J’étais affilié à un grand groupe d’assurances et, à la suite d’un litige personnel, j’ai fait appel à Alteas – que je connais néanmoins depuis un grand nombre d’années -. Aujourd’hui, toutes mes assurances professionnelles comme personnelles transitent via Alteas. En vingt ans d’exercice, j’ai fait fonctionner une seule fois une assurance, lors de ma première affiliation.

À l’instar de toutes les personnes (ndlr : morales ou physiques) qui participent à une construction, mon cabinet d’architectes souscrit à une assurance décennale qui le protège contre les conséquences financières de sinistres pouvant mettre en péril la solidité d’un ouvrage. Dans le cadre de mon activité, je vais même évoquer une « trentennale », car nous avons une responsabilité sur une durée de 30 ans concernant la conception d’un chantier. Elle intervient si un dommage survient dans les vingt années qui suivent les dix premières années d’une opération. Il faut savoir que l’architecte est le premier professionnel du bâtiment à être mis en cause lors d’un dommage !

3- Pouvez-vous me parler plus spécialement votre cotisation sur la déclaration de chiffre d’affaires qu’Alteas vous propose ?
Lors de ma précédente affiliation, chaque chantier était assuré, l’un indépendamment de l’autre. Chez Alteas, nous cotisons pour nos assurances à hauteur d’un pourcentage de notre chiffre d’affaires. La cotisation s’exprime en fonction du chiffre d’affaires et diffère donc d’une année à l’autre. Cette solution est avantageuse en terme de coût et nous évite des procédures à réaliser pour chaque chantier.

4- Comment visualisez-vous votre développement ?
Nous avons une visibilité de 6 à 8 mois sur les travaux du cabinet. Il faut savoir que, lorsque vous « apercevez une grue », de notre côté, en tant qu’architecte, nous avons dessiné le projet deux ans en amont. D’un point de vue « perspectives », le cabinet continue de travailler sur Bordeaux Métropole et l’Entre-deux-Mers. Il est certain que nous ne nous ennuyons pas, nous réalisons près de 1000 logements par an !

Alteas, le courtier en assurances qui conseille et accompagne les entreprises et les personnes.
Pour assurer cette mission le groupe s’entoure d’une équipe d’experts, qui analyse vos risques et définit vos besoins, négocie vos tarifs et garanties, vous représente lors des sinistres et contrôle l’ensemble des pièces contractuelles.