fbpx

Dans les temps pour déclarer un sinistre ?

Quand déclarer quoi…

Pascal Turbil, journalisteArticle rédigé par Pascal Turbil (journaliste) pour Alteas, courtier en assurances sur Bordeaux & Paris.

Dans le cadre de l’assurance habitation, vous disposez de droits et de devoirs auprès de votre assureur et de la loi. Notamment en matière de déclaration de sinistre. En cas de retard dans cette déclaration, des conséquences surviennent, selon les mesures prises par votre compagnie d’assurance. Alors, que faire en cas de retard de déclaration ? Que se passe-t-il au niveau de l’indemnisation pour une déclaration tardive du sinistre ? Quels sont vos droits et ceux de votre assureur ? 

Vous pouvez avoir été en vacances ou simplement absent de votre logement pendant la survenue du sinistre couvert par l’assurance habitation. De cette manière, le délai maximum de déclaration ne peut débuter à la survenue du sinistre en question, date à laquelle vous n’étiez pas nécessairement présent à votre logement. Par la suite, le temps qui vous est octroyé pour notifier les dommages à votre assureur varie en fonction de leur origine. C’est ainsi que les délais accordés sont les suivants :
incendie, dégât des eaux, explosion ou autre événement couvert par le contrat : 5 jours ouvrés ;
vol, cambriolage et vandalisme : 2 jours ouvrés ;
catastrophe naturelle ou technologique : sous 10 jours à compter de la publication de l’arrêté ministériel reconnaissant le sinistre comme tel.

Source : reassurez-moi.fr

© Photo, source Pixabay