Combien ça coûte pour quelle protection ?

Pascal Turbil, journalisteUn sujet signé Pascal Turbil  (journaliste) pour Alteas.

Avant toutes choses, la question de l’assurance ne se pose pas, elle est obligatoire ! Ceci posé, quel que soit le type ou le modèle d’EDPM même s’il dépasse 25 km/h, peuvent être assurer par sa compagnie d’assurances, pour des utilisations sur voie privée ou publique. La Responsabilité Civile circulation (impérative et obligatoire) couvre contre les dommages que l’utilisateur pourrait occasionner à un tiers en conduisant son EDPM (Véhicule Terrestre à Moteur), jusqu’à 45 km/h sur voie publique. Carte verte fournie. L’assuré sera indemnisé en cas de dommages corporels subis lors de chute ou d’accident de la route, y compris lorsqu’il en est responsable, seul ou sans tiers identifié (casque obligatoire). Enfin, il est fortement recommandé de souscrire à une option « Dommages & vol de l’EDPM » pour être couvert en cas de dommages suite à chute ou collision même seul ou sans tiers identifié, ou en cas d’incendie. L’EDPM est par ailleurs remboursé en cas de vol (parking sur voie publique, même avec antivol, exclu). Concernant les coûts d’assurances, ils sont évidemment liés à l’engin, à sa puissance, à son tarif à l’âge de l’utilisateur ou à la localisation géographique. Il en ressort néanmoins que la fourchette moyenne se situe entre 10 et 15 par mois. 

Source : https://mobilites.wizzas.com/
Photo, Pixabay

Un article signé, Pascal Turbil, (journaliste) pour Alteas.